• Mon nom est Sarah, j'ai 3 ans, mes yeux sont enflés, et je ne peux pas les ouvrir. Je dois être bête, je dois être méchante...Quoi d'autre aurait pu mettre mon père dans un tel état? Je souhaiterais être meilleure, je souhaiterais être moins moche, alors peut-être que ma mère voudrait toujours me faire des câlins...

     

    Je ne peux pas parler. Je ne peux pas faire de bêtises. Sinon, on m'enferme toute la journée. Quand je me réveille, je suis toute seule. La maison est noire, mes parents ne sont pas chez moi. Quand ma mère arrive, j'essaie d'être gentille, sinon j'aurai peut-être un coup de fouet ce soir... 

     

    "Ne fais pas de bruit!" Me dit-elle.

     

    J'entends une voiture ; c'est mon père, il rentre du bar. Je l'entends jurer, il m'appelle. Je me serre contre le mur. J'essaye de me cacher de ses yeux démoniaques. J'ai tellement peur maintenant...

     

    Je commence à pleurer. Il me trouve, fondue en larmes, et me lance des mots méchants. Il dit que c'est de ma faute qu'il souffre au travail. Il me gifle, me tape et me crie dessus. Je le libère enfin et je cours jusqu'à la porte, mais il l'a déjà fermée. Je me mets en boule, il m'attrape et me lance contre le mur. Je tombe par terre, mes os presque brisés. 

     

    "Je suis désolée, papa!!!" Dis-je.

     

    Je crie, mais c'est déjà beaucoup trop tard...Mon père est entré dans une haine inimaginable. Les coups continuent...

     

    "Pitié mon Dieu, fais que ça s'arrête, s'il-te-plaît!!" Pensais-je.

     

    Enfin, il arrête et se dirige vers la porte, pendant que je suis allongée par terre, immobile.
    Je m'appelais Sarah, j'avais trois ans, mais mon père m'a tuée, ce soir.

     

    ~

     

    Il existe des millions d'enfants qui, comme Sarah, se font tuer. Et tu peux les aider. Tu me dégoûteras du plus profond de moi si tu lis ça et que tu ne fais pas passer. Je prie pour toi, car tu dois vraiment avoir un coeur de pierre pour ne pas être affectée par cette histoire. 
    Si tu as été touché par ce que tu viens de lire, je prie pour toi également, parce que tu as été sensible. Fais quelque chose! Tout ce que je te demande, c'est de mettre ceci sur ton blog. Même si ça paraît fou, ça peut changer indirectement ta vie. S'il--te-plaît, fais suivre cette chaîne qui, j'espère, ne s'arrêtera jamais, pour que des gens comme le père de Sarah soient punis.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique